Je ne sais pas vous, mais chez moi le rangement des chaussures est un vrai problème. Soit elles sont rangées dans leur boite, mais chaque fois qu'il faut en changer, bien évidemment celle que je veux se trouve dessous, soit elles trainent dans l'entrée et il faut bien l'avouer ce n'est guère esthétique. Les meubles à chaussures du commerce ne m'emballent pas. J'ai donc décidé de faire MON meuble à ma façon. Plus on avance dans l'âge,  plus on a  besoin d'être assise pour se chausser. Il me fallait donc faire de quoi poser mes petites fesses. Oui je vous assure j'ai cogité, jusqu'au jour où j'ai profité que mes loulous étaient en vacances avec papa et maman pour me lancer.

Je suis partie à la recherche de deux caisses genre caisses à pommes. "Allo voisins" (un site d'entr'aide) et un quart d'heure plus tard, j'avais trouvé. Bon pas très belles, un peu de guingois certe, des pieds qu'il fallait supprimer,  mais elles feront l'affaire. Mon idée, les disposer ainsi dans mon entrée.

 WP_20170806_16_13_28_Pro

 L'assise était un peu haute, mieux vaut que mes pieds touchent le sol,  plus pratique :-)  Un petit coup de main pour couper les pieds et mettre l'assise à la bonne hauteur. Quelques supports pour la consolider, un petit coup de ponçage et déjà elles ont meilleure mine. 

WP_20170810_09_04_27_Pro 

Il n'y a plus qu'à trouver des chutes d'agglo chez LM, recupérer tous les petits bouts qui trainent à la cave et que j'avais gardés au cas où... et faire des étagères. Scier, clouer, visser et poncer, cela me connait

WP_20170814_09_38_08_Pro_LI

WP_20170817_10_01_24_Pro_LI

  Et pendant ce temps mon petit cerveau cogite. Ma première idée fut de les peindre, puis une idée m'a été soufflée de faire une housse style armoire en tissus, mais réflexion faite, bien que la peinture ne soit pas mon fort, c'est la solution que j'ai choisie. Alors c'est parti, une sous-couche

  WP_20170817_15_27_53_Pro_LI

puis, 12 h après  une première couche chocolat, une deuxième encore, laisser bien sécher

WP_20170818_16_43_14_Pro_LI

avant de le disposer  à la place qui lui était destinée et se dire que ma fois il fera bien l'affaire.   Reste juste à recouvrir la mousse de l'assise d'une housse qui sera vert anis, et le fermer pour éviter que les chaussures soient à la vue du premier venu,  mais là, c'est encore au stade de la réflexion.

WP_20170820_10_31_01_Pro_LI

Bien sûr pendant ce temps, le tricot n'a guère avancé, mais je suis satisfaite de mon oeuvre.